Sur les traces du thon rouge de l’Atlantique

Sur les traces du thon rouge de l’Atlantique

Recherche scientifique

La Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l'Atlantique (CICTA) a lancé en 2010, le programme de recherche sur le thon rouge à l'échelle de l'Atlantique (GBYP - Grand Bluefin Year Programme) dans le but de :

 

  • augmenter la collecte de données de base dans le secteur de la pêche,
  • améliorer les connaissances sur les processus biologiques et écologiques clés,
  • améliorer l'évaluation des stocks et formuler des avis scientifiques à des fins de gestion.

 

L'une des principales activités réalisées est le marquage, à la fois au moyen de balises conventionnelles appelées « marques spaghettis » (à droite de la photo) et de marques « pop-up » électroniques (à gauche de la photo). Après une période donnée, les marques pop-up se détachent et transmettent des informations via satellite.

 

 

 

Ce marquage est extrêmement important puisqu'il permet une meilleure estimation de la mortalité naturelle et des taux de croissance, ainsi que la collecte d’informations sur les modèles spatiaux des espèces. Le marquage électronique est utilisé pour étudier plus en détail l'utilisation de l'habitat par les espèces et la génétique des migrations vers les zones d’alimentation.

 

Les activités de sensibilisation au marquage sont essentielles pour accroître les taux de récupération et de déclaration des marques et assurer le succès des programmes de marquage.

 

Ainsi, le programme GBYP a mené une vaste campagne de sensibilisation incluant notamment des récompenses. Des affiches en 12 langues et d'autres supports publicitaires ont été distribués à de nombreuses organisations partenaires.

 

 

Des vidéos de sensibilisation au marquage, en 7 langues, sont également disponibles sur la chaîne YouTube de l'ICCAT GBYP.

 

Pour plus d'informations, visitez le site web du GBYP de l'ICCAT.

 

 

Une marque « pop-up » électronique a été ainsi retrouvée au mois de décembre 2018 sur une plage de l’Ile d’Oléron (17).

 

Réagissez
à cet article
Retrouvez-nous aussi sur

Rejoignez nos fans sur

Suivez l'actualité de l'aquarium en continu sur

Retrouvez-nous aussi sur

Inscription Newsletter