Requin reproduction

La reproduction des requins
Paroles d'experts

Paroles d'experts
Reproduction requins
Chaque mois, découvrez les aspects méconnus des espèces de l'Aquarium, à travers des informations et astuces !

Requins : des stratégies de reproduction étonnantes 

 

Il y a quelques jours, une nouvelle surprenante éveillait la curiosité des scientifiques. Dans un Aquarium australien, une femelle requin zèbre mettait au monde trois petits sans père ! L'occasion de revenir sur les différents modes de reproduction des requins, fascinants de par leurs différences comme leurs spécificités !

 

 

La parthénogenèse : elle a fait un bébé toute seule !
 

La parthénogenèse est un mode de reproduction unique, permettant le développement d’un individu à partir d’un ovule non fécondé. Il a été observé chez les insectes, les vers, les amphibiens et  certaines espèces de varans, comme le varan de Komodo. On a également remarqué ce phénomène chez des requins que l'on retrouve à l'Aquarium : le requin zèbre, ou le requin marteau tiburo.

Ces animaux ont recours à cette stratégie dans une situation particulière, où la femelle est isolée du reste de sa population, pendant plusieurs mois. Elle produit alors des embryons sans s’être accouplé avec un mâle de son espèce...

 

 

Une gestation record !

 

Chez les requins, mâles et femelles s’accouplent. mais parfois, les femelles ne mettent pas instantanément en contact les spermatozoïdes avec les ovules . Elles les stockent dans une glande (particulièrement bien développée chez les espèces ovipares) avant de les libérer. Cela peut durer des mois : une femelle requin bambou a ainsi donné naissance à ses petits 4 ans après l’accouplement !

 

 

Vivipare, ovovivipare, ou ovipare ?

 

Chez les requins, il existe trois stratégies de reproduction selon les espèces.

 

Certaines sont ovipares, comme la roussette : la femelle pond des œufs dans lesquels les embryons se nourrissent de leur propre réserve vitelline.

D’autres sont vivipares : les embryons se développent grâce au placenta qui les relie à leur mère, qui donnera naissance à des jeunes bien formés. C’est le cas du requin gris de récif.

Enfin, certaines espèces, comme le requin taureau, sont ovovivipares : l’embryon se développe dans un œuf que la femelle garde dans son utérus jusqu’à l’éclosion.

 

Dans ce dernier cas, il existe des cas de cannibalisme intra-utérin : les embryons les plus vigoureux dévorent les plus faibles… une sorte de sélection naturelle, qui avantage celui qui sera le plus apte à survivre après la naissance !

 
Une maturité tardive

 
Malgré ces étonnantes stratégies de reproduction, de nombreuses espèces n’atteignent leur maturité sexuelle qu’au bout de plusieurs années (20 ans pour un requin blanc), ce qui laisse malheureusement peu de chances de survie à ces espèces qui sont souvent chassées avant qu'elles ne se reproduisent…

 

React
to this article
Find us also on

Join our fans on

follow the news of the aquarium continuously on

Find us also on