coulisses Aquarium La Rochelle

Un œil en coulisses

Paroles d'experts

Dans les coulisses de l'Aquarium : le Centre d'Acclimatation, de Soins et de Reproduction (CASR)
 

Pour des raisons d'hygiène et de sécurité, il est impossible de le visiter... Mais aujourd'hui, nous vous emmenons dans ce lieu secret, où les biologistes œuvrent chaque jour à l'abri des regards !

 

A chacun son espace

 

A peine arrivés dans les coulisses, le ton est donné : ici, loin des visiteurs, nous entrons dans un monde intriguant, où de grandes cuves côtoient les aquariums et systèmes de filtration. 

Pour commencer cette visite, suivons Jean-michel, biologiste de l'Aquarium, qui nous propose deux "destinations" :
 

  • La salle dédiée aux animaux tropicaux, où il fait 26 degrés toute l'année ! Dans cette chaleur humide, nous apercevons quelques "stars" de l'Aquarium, comme les petits poissons clown ou chirurgiens.

 

  • Changement total d'ambiance dans la pièce suivante, car ici, l'air oscille entre 12 et 18 degrés ! Cet espace a été aménagé pour abriter les espèces tempérées, que l'on retrouve pour certaines dans les eaux rochelaises. Seiches, roussettes ou méduses aurélie peuvent donc séjourner dans ces aquariums. 

 

coulisses Aquarium La Rochelle

Cette petite seiche grandit dans l'espace tempéré du CASR
 

Des lieux de naissance

 

"Ces deux salles permettent d'assurer la reproduction des espèces tropicales et tempéréesAujourd'hui, nous arrivons à de très bons résultats, et nous nous fixons même des objectifs d'autosuffisance pour certains animaux, comme les coraux ou méduses !" confie Jean-Michel. 

Et en effet, en restant seulement quelques minutes,  il est fascinant d'observer le nombre d'espèces reproduites. Le regard s'arrête sur les jeunes apogons de Kaudern, poissons menacés qu'on ne retrouve que dans un petit archipel indonésien. Nous pouvons également voir les méduses constellées nées en coulisses à leur différents stades de croissance :
 

 

 Plus loin, une petite raie à points bleus semble se reposer dans un aquarium.

"Elle est née il y a deux mois dans l'aquarium des poissons venimeux !" commente Jean-Michel. "Elle devra patienter encore deux à trois mois avant de retrouver sa mère, le temps d'apprendre à s'alimenter parfaitement".
 

Ici, tout est fait pour imiter les conditions de la reproduction en milieu naturel : des laboratoires sont d'ailleurs spécialement consacrés aux hippocampes, pour qui la température constante doit être de 20 degrés. 
 

 

 
Un rôle d'acclimatation

 

Cette visite du CASR coincide avec l'arrivée de nouveaux poissons : l'occasion pour le biologiste de nous parler de la deuxième grande fonction du centre,  l'acclimatation

Car lorsque les animaux marins arrivent à l'Aquarium, ils ne peuvent rejoindre directement l'exposition. 

"Transférer les poissons dans l'exposition sans phase d'acclimatation ne serait pas prudent ! Nous devons nous assurer de leur bonne santé" indique le biologiste. 

 

coulisses Aquarium La Rochelle

Transfert de bars mouchetés pour une période d'acclimatation

 

Ainsi, ces jeunes bars devront rester en observation pendant deux à trois semaines avant de retrouver un plus grand aquarium.

 

En achevant notre visite du centre, Eki, soigneur, est en train de s'afférer dans une petite salle, où l'on remarque de grands congélateurs...

De la préparation des repas à la distribution, nous poursuivrons notre visite avec lui dans le prochain dossier des coulisses, consacré au nourrissage des pensionnaires !

 

 

React
to this article
Find us also on

Join our fans on

follow the news of the aquarium continuously on

Find us also on

Inscription Newsletter