Corail corne de cerf  - Aquarium La Rochelle

Corail corne de cerf

Acropora sp.
vu
Statut de conservation :

Espèce vulnérable

haut
  • Groupe
    Anthozoaires
    Cnidaires
  • Taille
    Jusqu'à 5m de diamètre
  • Aire de répartition

    Les acropores se développent dans les récifs coralliens des océans Atlantique, Indien et Pacifique. 

Derrière
ce personnage

Il existe près de 150 espèces de coraux du genre acropora. Ils forment des colonies très ramifiées ce qui leur permet d’avoir une croissance élevée (de l’ordre de plusieurs cm par an pour certaines espèces) contrairement aux formes plus massives.

Les colonies d’acropora atteignent selon les espèces quelques dizaines de cm à plus d’1 m de haut pour les colonies buissonnantes et jusqu’à 5 m de diamètre pour les espèces se développant en plateau.

 

Ces colonies sont chacune composées d’un squelette calcaire, élaboré par un animal, le polype.

 

Ce squelette est recouvert de tissu vivant qui héberge des algues microscopiques, les zooxanthelles.  Le corail vit en symbiose avec elles : elles lui apportent l’essentiel de ses apports nutritifs. Le corail se nourrit de plancton et excrète du dioxyde de carbone, récupéré par les algues qui, sous l’action de la lumière croissent et apportent au polype les éléments nutritifs déterminant dans l’élaboration du squelette.  

 

Les acropora contribuent ainsi pour une grande part à l’édification des récifs coralliens. Les « buissons » qu’ils forment sont souvent des refuges pour de nombreuses espèces animales : poissons, crustacés, vers, mollusques.

Le saviez-vous ? Afin de limiter les prélèvements en milieu naturel, il est possible de reproduire les coraux en aquarium par bouturage. Des fragments de colonies mis en élevage reprennent rapidement leur croissance. Vous pourrez en observer à l’Aquarium La Rochelle.

L'artiste en scène

Retrouvez-nous aussi sur

Rejoignez nos fans sur

Suivez l'actualité de l'aquarium en continu sur

Retrouvez-nous aussi sur